Pontivy

1er congrés des Jumelages de l'Ouest

21 novembre 2009

Pontivy a connu la plus grande concentration d'acteurs des relations internationales qu'ait eu à connaître l'Ouest de la France.

Voici les chiffres de cette première inédite : 350 participants venus de 110 villes de 8 départements, représentant 200 jumelages situés dans 26 pays sur 4 départements. 

Après la levée des couleurs de nos jumelages, Mr Bernard-Pierre Baucher représentant officiel de la ville de Pontivy, et Mr Mickaël Le Botlan, Président du comité des jumelages et amitiés des Pontivyens, ont accueilli les 6 jeunes participants qui ont ouvert les JO2009 :
1 er congrès des jumelages de l'Ouest. Du kazak au Wolof, en passant par le cajun ou le japonais, ils ont souhaité la bienvenue à Pontivy dans les 32 langues utilisées dans les 200 jumelages représentés. 

Mr James Brossard, délégué académique aux relations internationales du rectorat de l'académie de Rennes nous a présenté les grandes lignes et programmes des relations internationales et jumelages au sein des établissements scolaires bretons. 

Mr Tarrisson, directeur du service Europe du citoyen à l'Association Française du Conseil des Communes et Régions D'Europe, a rappelé les différentes actions de cette association européenne, créée en 1951, à laquelle adhèrent plus de 1500 villes françaises. 

 

Puis nous avons 4 témoignages du terrain : Mme Gac du comité de jumelage de Quiberon avec l'action Eurochoeur et la réception de plusieurs chorales des différentes villes jumelles, Madame Guihot pour le réseau Web44 qui regroupe plusieurs comités de jumelage dans la région nantaise, Mesdames Sourisseau et Laurent de Saint-Sébastien Sur Loire pour différentes actions et enfin Mme Debruyne pour un projet d'aide à une école au Vietnam. 

 



Dans le cadre de la 12 ème semaine de la solidarité internationale, les convives au repas du midi avaient décidé de déléguer son organisation et ses bénéfices à une cause humanitaire, et l'ont proposé à des bénévoles agissant à Ouélessébougou. 

Après ce repas riche en relations humaines, quatre ateliers étaient au menu pour l'après-midi. 

Tout d'abord, Mr Emilien Batôt, responsable de la commission Coleraine au sein de l'Association des Echanges Internationaux et Nationaux de la roche Sur Yon, a animé l'atelier Jeunes durant lequel les responsables ont pu échanger sur l'implication des jeunes dans un jumelage avec les 80 participants. 

L'atelier Population a été animé par Mme Michèle Cornic, présidente de l'AEIN de la Roche Sur Yon, en compagnie de Mr Gilbert Rannou, proviseur du lycée du Blavet de Pontivy, et Mr Joël Euzenat, principal du collège Charles Langlais de Pontivy. Ils ont débattu avec 100 personnes sur le rôle de la municipalité, l'implication des associations sportives et culturelles, des établissements scolaires, des institutions et du monde économique. 

L'atelier Finances était assuré par Mr Tarrisson de l'AFCCRE de Paris. Les 90 responsables de jumelages étaient impatients de pouvoir obtenir de multiples informations sur le programme Europe du Citoyen de l'Union Européennes et des priorités 2010 pour l'obtention de ces subventions. 

Enfin l'atelier Nouvelles technologies fut animé par Mr Mickaël Le Botlan. Mme Dorika Morisse, professeur des écoles à Chartres de Bretagne, a présenté le programme TéléTandem de l'Office Franco-Allemand pour la Jeunesse. Mr Jens Duensing, professeur d'allemand à Pontivy, a présenté son projet e-twinning avec un échange de fichier MP3 permettant à des élèves de se présenter en allemand. Mr Le Botlan a démontré comment créer un site internet simple et facile en dix minutes avec l'aide de Mr André Tuauden, webmaster du site de l'Université Temps Libre de Pontivy. 

Un des moments forts de la journée fut la photographie officielle de cette journée. Les 350 participants on dû se serrer pour rentrer dans l'objectif. 

Ils ont pu également apprécier la présence de l'Orchestre d'Harmonie de la ville de Pontivy dans le hall offrant ainsi une autre animation de qualité dans cette enceinte du Palais des Congrès de notre belle ville de Pontivy. 

Après l'inévitable restitution des ateliers par les rapporteurs, les participants ont remercié les bénévoles pour l'organisation et se sont donnés rendez-vous pour les JO2011. 

Sortie avec l'A.K.A.

Marais de Carentan

20 septembre 2009

La sortie dans les marais de Carentan à remporté un vif succés, et à
permis aux adhérents CAP de se joindre à l'AKA (AVRANCHES KORBACH AMITIE)


Voici le programme de la journée : 


 Visite de la chèvrerie de la Huberdière à Leslville avec dégustation.
 Déjeuner sur place à la ferme auberge avec les produits locaux.
 Promenade maritime sur la taute à bord de la rosée du Soleil

La chèvrerie de La Huberdière

La chèvrerie de la Huberdière existe depuis 1986. La fabrication est traditionnelle, et le goût de nos fromages est propre à notre terroir, l’arôme est à la fois doux et avec du caractère.
Notre élevage est situé à Liesville sur Douve en plein cœur du Parc des Marais du Cotentin à proximité de Sainte-Mère-Eglise et de Carentan entre Cherbourg et Caen.
Le troupeau est constitué de 150 chèvres laitières, 50 chevrettes, sans oublier les boucs.
Le lait est transformé sur place en fromages que nous vendons principalement dans notre région et présents sur les marchés locaux
Pour en savoir plus vous pouvez vous connecter sur le site:

                                          hèvrerie de la Huberdière"

Croisière fluviale dans les marais de Carentan

Les promenades fluviales sur la Taute à bord de la "Rosée du Soleil" vous emmènent dans les marais du Cotentin et du Bessin pour y découvrir la faune, la flore, l'agriculture, la réserve naturelle, l'histoire...

 

promenade en bateau

Découverte au gré des flots, de la faune, de la flore, des marais ,de la réserve de chasse de Saint-Georges de Bohon, de la maison éclusière des ormes à Montmartin en Graignes, de la réserve du groupe ornithologique Normand, du débarquement avec le Mémorial de Graignes (église détruite pendant la seconde guerre mondiale), les marais communaux, l'agriculture d'hier et d'aujourdhui et l'avenir de ces zones humides. 

Comme les gabares embarquaient jadis la tangue, de la baie des Veys, vers les rivières des marais du Cotentin et du Bessin, la Taute, la Douve, la Vire, l'Aure ; Rémi vous conte à bord de son bateau l'histoire d'exception des marais de Carentan.

La Rosée du Soleil tire son nom mystérieux d'une plante carnivore des tourbières plus connue sous le nom de DROSERA.

Pour en savoir plus sur la croisière connectez vous sur le site de Rémi:
                                                                                                                                         "La Rosée du Soleil"

Randonnée
Vallée des peintres Carolles
26 avril 2009

Cette randonnée trés facile pour une durée de deux heures avec un départ sur le parking de la plage de Carolles,  vallée des peintres et retour sur la plage en passant par la vallée du lude.

Ensuite déjeuner à l'auberge de la vallée des peintres pour un repas gastronomique

Ci-dessous un petit extrait trouvé sur le site internet de de la commune de carolles, vous retrouverez la suite en consultant ce site .

Les artistes peintres et sculpteurs , la vallée des Peintres. Concurremment avec l'afflux des baigneurs, Carolles a bénéficié depuis 1860 de l'attrait exercé sur ses sites pittoresques sur les artistes, peintres et sculpteurs. Nombre d'entre eux y ont fait des séjours prolongés et même y ont établi résidence.

 Leurs œuvres ont largement contribué à faire connaître et apprécié cette région de l'avranchain. Citons le sculpteur Jules Blanchard, les peintres Edmond Debon, Emile Dardoize et son gendre Ernest Simon, dont le fils, Jacques Simon avait son atelier à la Bellengerie, Constantin Leroux, Baudaux, Pierre Berthelier, Albert Depré, René Durel, les sculpteurs Etienne Leroux et Henri de Laspre et l'architecte Victor Petitgrand.

 La vallée des peintres arrosée par le ruisseau du Crapeux, qui forment la limite de la commune se nommait Vallon Bouvet, au 18e siècle et Ravin de la trésorerie au 19e siècle.

 Avant 1840 c'était la vallée la plus sauvage et la plus nue de la contrée. En 1840 on y ouvrit une carrière. C'est à cette époque que les arbres y furent plantés par MM Ducoudray. Les habitants ont donnés le nom de la Vallée de Peintres. Vers 1900, époque où ils voyaient souvent des ombrelles blanches abritant des chevalets.   

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now